Homme – environnement Un lien pour la santé

Rechercher l’harmonie entre l’homme et l’environnement pour protéger la santé des populations. Des projets de recherche en Amérique latine démontrent que le challenge est possible.

Le forum sur la santé et l’environnement a officiellement ouvert ses portes lundi dernier à Merida dans la province du Yucatan au Mexique.
Mais depuis la matinée du 1er décembre, des réunions informelles avaient lieu dans différentes salles dans Hyatt hôtel et de Fiesta Americana Merida, les deux établissements qui accueillent les participants aux travaux.

Les scientifiques sont réunis pour échanger leurs expériences et leurs vues sur les solutions qu’ils envisagent pour réduire au maximum l’impact de l’action de l’homme sur l’environnement pour qu’elle ne soit pas source de maladie et de mort pour les habitants du monde.

Ce matin, 2 décembre le symposium axé sur les expériences et les savoir-faire locaux et leur impact dans la prise en charge sanitaire dans trois Etats sud américains ont permis de voir comment chaque pays, à partir de projets spécifiques peut utiliser les produits de l’environnement pour résoudre des problèmes de santé. Il y a aussi l’action de l’homme sur l’environnement tel que la pratique de l’agriculture au Brésil qui à partir du phénomène de déforestation pose deux problèmes de santé : la contamination au mercure à cause du phénomène d’érosion. Le mercure qui se trouve dans le sol est érodé et contamine les écosystèmes environnants qui à leur tour contaminent les populations riveraines. L’autre problème posé par la déforestation dans l’Amazonie brésilienne, c’est celui de la prolifération des palmiers qui constituent un habitat privilégié des Tritominae qui sont responsables de la transmission du Chagas, une maladie émergente dans la région de l’Amazonie. Le projet Poor Land Use Poor Healph (PLUPH), met en œuvre une stratégie d’agriculture durable qui consiste à pratiquer l’agriculture sans endommager profondement de l’environnement en vue d’épargner les communautés des maladies liées à l’agriculture.

Cet article a été publié dans le journal “La Nouvelle Expression”