Vulgarisation de la science – Les journalistes sollicités

L’unanimité est faite sur la nécessité d’établir un lien plus étroit entre les professionnels de l’information et la communauté des scientifiques.

La vulgarisation des résultats de la recherche et autres connaissances scientifiques est une nécessité vitale qui s’impose d’elle-même. Une table ronde regroupant des journalistes scientifiques du Mexique a permis de réaffirmer le rôle de la presse dans la vulgarisation de la connaissance science scientifique. C’était le mardi 2 décembre, au 2e jour de la conférence Ecosanté 2008 « Le journalisme doit servir à la propagation des connaissances scientifiques et ses répercussions sur la santé et le développement communautaire d’une manière positive ». C’est la substance des travaux des experts en communication au cours de table ronde intitulée « journalisme scientifique pour le bien-être commun ».

Les échanges étaient coordonnés par le Président de la Fondation Ealy, Enrique Bustamante. Les journalistes mexicains, Austin del Castillo, Fernando Patiño, Ramón Pérez et Cesar Angulo, ont profité de l’occasion pour souligner la nécessité de l’engagement des journalistes de la presse écrite et audiovisuelle pour améliorer la couverture des sujets scientifiques.

Fernando Patiño du journalisme scientifique et chargé de la communication à l’Institut national de la santé publique a indiqué que la diffusion des informations sur les avancées scientifiques dans des domaines tels que la santé publique, peut contribuer à améliorer l’expérience de vie des populations dans la mesure où une bonne communication permettra de prévenir ou d’identifier les maladies.
César Angulo, journalistes spécialisé dans des questions d’environnement et lauréat du Prix national de la diversité biologique 2006, dit que les informations diffusées par les médias doivent être orientées dans une approche d’éducation et de sensibilisation visant à aider les personnes et les groupes sociaux à résoudre les problèmes liés à leur environnement et les et ceux liés à la santé, par le biais d’informations utiles qui incite à la prise de décision et à la mise en œuvre des actions appropriées

Ramón Pérez, Directeur de la Communication de l’Agence fédérale de l’environnement à la délégation du Yucatan, a déclaré que les médias peuvent inciter les gens à assumer un rôle plus responsable envers les problèmes d’environnement au niveau local, régional et mondial.
Dans le même temps, Agustin Castillo de Milenio du Daily News de Guadalajara, qui a récemment été récompensé par la Fondation Reuters et l’UICN, a parlé de la contamination de l’eau qui touchent les communautés, y compris sociale, santé publique, ainsi que les enjeux politiques et économiques qui rendent ce problème plus complexe.

Au terme de l’échange, le consensus s’est fait sur la nécessité d’établir un lien entre la communauté scientifique et les médias, pour combler le vide d’informations scientifiques orienté vers le grand public.

Cet article a été publié dans le journal “La Nouvelle Expression”