Digital Revolution at the Swiss Association of Science Journalism (SASJ)

The Swiss Association of Science Journalism (SASJ) launched on Monday, April 24th a new, subdued looking website adapted to all supports and housing a powerful social network. The on Facebook and LinkedIn modeled network will allow its 350 member journalists and editors to connect virtually across all regions in Switzerland. Such direct exchanges will encourage active discussions and the sharing of information, and perhaps even for some unedited collaborations among journalists.

An innovative search engine will facilitate searching for colleagues according to their specialization. The system is also equipped with an online portfolio that will help valorize and share journalists’ work.

Thanks to the simplified CMS, the website is now a vast improvement over the older version allowing for the SASJ’s members to easily upload and extract content. And an automatically generated weekly newsletter will relay its content routinely to the association’s Twitter account. This will gain significant time as well as improve the ways of researching and producing new content.

The SASJ’s new website is a great new tool combining curiosity and technology to help connect the association’s 350 passionate members for science and information. Go to the new website here.

Translation from the original French article by Christophe Ungar, science journalist and a member of the SASJ.


ORIGINAL FRENCH TEXT

Une vitrine étincelante et sobre, une lecture riche et multilingue, adaptée à tous supports mais également un réseau social construit sur mesure pour relier virtuellement les quatre coins de la Suisse et les 350 journalistes & rédacteurs scientifiques qui font la richesse de notre association.

L’idée initiale était d’améliorer la lisibilité du site, le rendre « responsive », à savoir adapté à tout type d’écran, de l’ordinateur au smartphone. Il fallait aussi simplifier le CMS (Content Management System) pour permettre aux différents membres du comité d’introduire et d’extraire facilement du contenu. Des changements indispensables, mais nous sommes allés bien plus loin.

Une «Newsletter» sera automatiquement générée chaque semaine, et chacune de ces informations sera également envoyée vers notre compte Twitter. L’automatisation de ces liens permettra un gain de temps, allouant davantage de moyens à la recherche et production de contenu original en lien avec notre club et le journalisme scientifique.

La plus grande révolution reste toutefois la partie dite «connectée». Un réseau professionnel réservé aux membres de l’ASJS, inspiré de Facebook et LinkedIn, taillé sur mesure pour demeurer simple assurera des discussions actives, des échanges d’informations, et peut-être des collaborations journalistiques inédites. Un outil performant de recherche permettra facilement de retrouver des consœurs et confrères selon leurs spécialités. Un portfolio servira finalement à mieux valoriser et partager le travail de chacun.

La curiosité et la technologie numérique comme moteurs de cette envie de rapprocher 350 membres passionnés par les même univers : la science et l’information. On nous dit parfois que le journalisme meurt car l’innovation manque. Ah bon ? Cosultez le nouveau site ici.

Christophe Ungar,
Journaliste scientifique, éditeur numérique du nouveau site, et membre du comité de l’ASJS.