L’AJSG boucle sa première formation sur le journalisme scientifique avec succès !

Durant trois jours (7-9 mai 2018), l’Association des journalistes scientifiques de Guinée (AJSG) a acceuilli une vingtaine de journalistes pour une formation sur « les notions de base du journalisme scientifique » ayant lieu au siège de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI).

Près d’une vingtaine de journalistes ont été initiés sur les “notions de base du journalisme scientifique”, le rôle du journaliste scientifique en période de crise sanitaire et comment traiter les sujets liés aux maladies infectieuses.

Investiguer est de mise

Les formateurs Jean Traoré, chargé de communication à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) et Tamba Jacques Millimouno, du département surveillance de l’ANSS ont été explicites dans leur différent exposé. Le premier formateur a beaucoup plus interpellé le journaliste scientifique à faire prévaloir son caractère. “Le caractère du journaliste scientifique est l’investigation dans la rigueur,” affirme-t-il.

Quant au second, le traitement de l’information sur les maladies infectieuses ne se fait pas à la hâte. “En épidémiologie, on entend pas, on cherche, on vérifie et on voit. C’est-à-dire on traite toute information à travers des données précises,” explique-t-il.

Sans santé pas de développement

A l’issue de la formation, Hassatou Lamarana Bah, directrice de publication du site actualitésfeminines.com envisage de traiter prochainement sur l’actualité scientifique. “Effectivement, je compte verser dans le journalisme scientifique. Tout en m’intéressant au domaine de la Santé, parce que sans santé, il n’y a pas de développement,” confie-t-elle.

Réussite de la formation

Par ailleurs, la fin de la formation a été sanctionnée par la remise d’Attestions aux participants. “Vraiment, c’est une formation réussie. Et j’espère que tous ceux et celles qui ont participé, en feront bon usage de ce qui à été donné comme enseignement… Nous allons multiplier ce genre de formation pour avoir une presse scientifique et professionnelle en Guinée,” s’enthousiasme Alpha Oumar Bagou BARRY, président de l’Association des Journalistes Scientifique de Guinée.


Article par Amadou DIALLO
Mai 2018